Bien choisir sa VMC air de qualité

Renouveler l’air intérieur de votre logement, souvent plus pollué que l’extérieur, est essentiel autant pour votre santé que pour votre confort. Mais quel système de ventilation retenir : VMC simple flux ? VMC double flux ? VMC hygroréglable ? Suivez le guide Atlantic.

Vous souhaitez  :

1. Une VMC efficace pour un petit budget

Choisissez la VMC simple flux autoréglable qui n'engage pas de gros travaux et consomme peu d'électricité. Les bouches d’extraction, placées dans les pièces humides, sont reliées à un extracteur, en général situé dans les combles, qui va expulser l’air vicié. En revanche, l’air neuf, entre par les bouches d’entrée autonomes au niveau des fenêtres, directement de l’extérieur, ce qui peut augmenter la facture de chauffage en hiver.

2. Une VMC générant des économies rapides

Optez pour une VMC simple flux hygroréglable, dont les débits d’air sont fonction du taux d’humidité du logement. Avec ce système, pas de flux continu et le possible refroidissement qui va avec : l’air n’est renouvelé que si nécessaire.

Au choix, la VMC Hygro A, dont seules les bouches d’extraction sont hygroréglables (ouverture ou fermeture automatique en fonction du taux d’humidité) ; la VMC Hygro B, où les entrées d’air sont également hygroréglables.

3. Une VMC au confort maximal

C’est une VMC double flux qu’il vous faut ! Laquelle contrôle les débits d’air entrants et sortants, via un caisson relié aux bouches d’extraction mais aussi aux entrées d’air. Des déperditions d’énergie réduites au minimum et l’absence de sensation de courant d’air froid. Le principe de la VMC double flux ? Elle récupère les calories de l’air vicié avant de l’extraire, lesquelles réchauffent l’air neuf entrant. En outre, les filtres sur les entrées d’air barrent la route aux pollens.

4. Une VMC adaptée à votre appartement

Si l’installation d’une VMC est plus aisée en maison individuelle, l’offre, assez fournie, contient une solution adaptée à votre logement. Et en cas d’impossibilité, il existe de petits extracteurs individuels, en simple ou double flux. Ou encore des conduits plats.

Conseils pratiques